Corruption : Les trois secteurs les plus concernés au Mali

Corruption : Les trois secteurs les plus concernés au Mali

La Justice, la Police et les Douanes sont les trois secteurs les plus gangrenés par la corruption dans le pays. C’est ce qui ressort du rapport d’enquête dénommée « Mali Mètre » de la fondation Friedrich Ebert, publié le Jeudi 17 Juin 2021.

La note conceptuelle de l’enquête précise que 2 258 personnes âgée de 18 ans et plus, reparties dans le District de Bamako et l’ensemble des capitales régionales, y compris Kidal, Ménaka et Taoudéni, se sont soumises aux questions sur la gouvernance et la gestion de différents secteurs clés du pays.

Cette enquête, permet aux maliens d’opiner sur les sujets cruciaux de gouvernance du pays. L’enquête d’opinion « Mali mètre » se veut également, un « instrument » d’analyse socio-politique, qui vise à recueillir les perceptions et opinions des maliens sur la vie sociale et politique.

C’est dans ce cadre que, la présente édition de « Mali Mètre » s’est déroulée du 08 au 26 Mars 2021, Sur le niveau de la corruption dans notre pays, il est jugé « élevé » par « neuf personnes sur dix », pendant que 68,5% des personnes sondées estiment qu’il est « très élevé, et 22,8% pensent qu’il est « plutôt élevé ».

Parmi les secteurs les plus touchés par la corruption d’après l’enquête, c’est la Justice, suivie de la police et de la douane qui viennent en tête de peloton avec respectivement 53,5%, (50,1%) et 28,4% d’opinion.

S’il ressort de cette analyse que la corruption est l’un des maux qui gangrènent le plus le Mali, l’impunité n’en fait pas moins. En effet, « huit Malien (ne)s sur dix » estiment que l’« impunité est fréquente », pendant que 50,4% estiment qu’elle est « très fréquente » et 32,4% « plutôt fréquente ».

Bien que ces chiffres donnent un aperçu assez froid de la perception que des maliens et maliennes ont sur leur justice, toutefois il ressort du rapport que la confiance en ce secteur, de façon générale, reste acquise : « 47,7% des Maliens ont confiance en la justice contre 45,0% qui n’y ont pas confiance » remarque l’enquête.

Ousmane Tangara

Maliba 24.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
12 × 12 =