INSECURITE : Une nouvelle forme d’arnaque dans la région de Sikasso

INSECURITE : Une nouvelle forme d’arnaque dans la région de Sikasso

Dans cette localité du pays, des bandits se faisant passer pour des djihadistes nouent des contacts avec les autorités locales. Une fois rentrés en contact avec la cible, ils demandent des sommes importantes, avec la menace d’attenter à la vie. Après la tentative d’arnaque du maire de la commune rurale de Kléla, c’est au tour du maire de la commune de Nièna d’être contacté ce mardi 26 octobre 2021 par des inconnus. Ils exigent du maire du carburant et une contribution financière.

Sale temps pour les maires du cercle de Sikasso et celui de Koutiala. En effet, dans ces localités, les bandits prennent désormais pour cible les présidents des conseillers municipaux. Ce mardi 26 octobre, le maire de la commune rurale de Nièna, située à une soixantaine de km de la ville de Sikasso, a été contacté par des inconnus se réclamant d’un groupe djihadiste. Le présumé terroriste a d’abord proposé au maire le dialogue. Il a ensuite demandé une importante quantité de carburant et de l’argent. Pour mettre la pression sur le maire, il a rappelé que leurs combattants sont dans plusieurs localités de sa circonscription. Selon l’audio qui circule sur les réseaux sociaux, le maire n’a pas donné une suite favorable. Face à la situation, le présumé terroriste a menacé de sévir contre l’élu communal.

Le chantage des autorités locales n’est pas une première dans la zone. Avant le maire de Nièna, les présumés terroristes ont eu un bref échange avec le maire de la commune rurale de Kléla. Le présumé terroriste a confirmé les faits au maire de Nièna. Et d’ajouter que Boura, dans la région de Koutiala a déjà été leur cible. 

C’est désormais dans la peur que vivent les autorités locales et les populations de la région de Sikasso.

Zan Diarra / Soleil Hebodi

Maliba 24.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
28 + 18 =