TENSION POLITIQUE : La CEDEAO au chevet du Mali

TENSION POLITIQUE : La CEDEAO au chevet du Mali

En vue de trouver une solution à la crise socio-politique qui prévaut dans notre pays, depuis le rassemblement du 5 juin 2020, une délégation de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) est arrivée, hier à Bamako.

Depuis le 5 juin 2020, une crise socio-politique oppose le régime d’Ibrahim Boubacar Keita au mouvement du 5 juin-rassemblement des forces patriotiques (M5-RFP). Les acteurs du M5-RFP dénoncent la mauvaise gouvernance et demandent la démission du Président de la République.

Malgré des tentatives de médiation de certains leaders religieux et des membres de la société civile et des diplomates en poste à Bamako, le M5-RFP maintient sa position. L’imam Mohamoud Dicko, leader de cette contestation contre le régime d’IBK, a, en conférence de presse, le mercredi 17 juin 2020, appelé à un rassemblement aujourd’hui sur la place de l’indépendance. C’est dans ce contexte qu’une délégation de  Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) est arrivée hier dans notre pays afin d’éviter que cette crise ne s’enlise pas.

Elle devait rencontrer tous les acteurs impliqués dans cette crise socio-politique. C’est-à-dire le premier ministre, le M5-RFP, l’imam Mohamoud Dicko, le cadre d’actions, de médiation et de veille des confessions religieuses et des organisations de la société civile et le Président de la République.

Si l’arrivée de cette délégation sous-régionale est porteuse d’espoir, vu la détermination des contestataires, la tâche s’annonce difficile pour elle pour concilier les deux camps.

Moussa Doumbia / La Priorité

Maliba 24.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
23 × 15 =