URD : L’entreprise de déstabilisation du parti stoppé net !

URD : L’entreprise de déstabilisation du parti stoppé net !

Annoncée pour être la conférence de tous les dangers, la 10ème conférence nationale du parti de la poignée de mains, tenue le 23 octobre 2021 au Palais de la culture Amadou Hampâté Ba de Bamako, a été finalement été une mise au point pour les militants indisciplinés qui voulaient « tuer » le parti de Soumi champion. La conférence s’est inscrite logiquement dans le respect des textes.

Pour la première fois depuis la disparition de l’honorable feu Soumaïla Cissé, les militants de l’Union pour la République et la démocratie ont tenu leur conférence statutaire le week-end dernier. Les militants ont fait massivement le déplacement malgré le boycott décidé par certains cadres qui, depuis un certain temps, manœuvrent pour anéantir le parti de Soumi champion. 

Selon des membres de l’URD, des militants qui jurent de lier la conviction à la capacité financière ont étalé leur machine à obstacles : refus de mobiliser les militants, absence aux réunions d’organisation, et surtout aucune contribution au financement de l’activité. Pire, « la plus grande obstruction de leur part a été leurs comportements dans la salle. C’était regrettable de voir des anciens ministres, des anciens députés, des anciens directeurs nationaux, un ancien candidat à la présidentielle, un membre du CNT, faire irruption sur le présidium pour proférer des insanités à l’endroit du président Salikou qui présidait la cérémonie. Ce dernier a été agressé, violenté verbalement. Le paroxysme a été atteint lorsque le membre du CNT, d’un geste surréaliste arracha le micro du président et le jeta par terre devant une assemblée médusée, et devant des centaines de caméras de téléphone », indique un témoin dans la salle. En homme bien sage, en enseignant pédagogue, en politique expérimenté, le Pr Salikou Sanogo tint tête formidablement, explique-t-il. « Et de toute sa posture d’homme d’Etat et de militant convaincu, il se donna pour mission de sauver cette belle œuvre, dans la construire de laquelle il a aidé son ami et frère Soumaïla Cissé, avec d’autres camarades. Alors, il encaissa stoïquement, se dressa contre tous et continua à diriger les travaux avec un flegme à enseigner dans les écoles politiques. Le Pr Salikou a prouvé hier qu’il est l’opposé exemplaire du manque de leadership que l’on veut lui reprocher, et il a bien fait comprendre à ses détracteurs qu’il ne lâchera rien, qu’il tiendra fermement… »

C’est ainsi que la conférence, après les travaux, a adopté et approuvé les rapports d’activités 2020, 2021 du bureau exécutif national. 

Ensuite, elle a décidé de l’intégration de Mamadou Igor Diarra comme 28ème vice-président, et le secrétaire exécutif de son ancien mouvement politique comme 29ème vice-président président. 

Concernant l’APR d’Oumar Ibrahim Touré et du RTD d’Ahmed Sow, elle autorise de continuer les pourparlers. 

Elle a aussi instruit au BEN d’intégrer en son sein les autres nouveaux adhérents dans les secrétariats correspondants aux postes occupés désormais par chacun lors de son adhésion dans les sections respectives. 

Les projets des motions et des résolutions proposées ont été adoptés. Mais celle qui sollicitait l’organisation d’un congrès extraordinaire a été rejetée majoritairement par les participants. Donc, le prochain congrès se tiendra en 2024.

Et à nous de conclure par cet extrait du discours du Pr Salikou Sanogo 

 » Camarades, ce jour est aussi paradoxalement un jour d’espoir, tant l’homme (Soumaïla Cissé) de là où il nous observe, se réjouit de voir son Parti reprendre sa marche en avant, à travers l’organisation de cette 10ème conférence Statutaire qui nous vaut d’être réunis, ensemble, aujourd’hui. »

Zan Diarra

PR SALIKOU SANOGO AUX MILITANTS URD

Maliba 24.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
18 + 27 =